Après un premier épisode dédié au processus de mise en récit de la transition, ce second volet s’intéresse aux actions concrètement déployées localement. L’occasion d’évoquer la recette loossoise de la transversalité, et l’imbrication – délicate et féconde – des enjeux écologiques et sociaux.

Pourquoi et comment la ville encourage-t-elle la transversalité des pratiques ? Dans quelle mesure les acteurs du domaine de l’écologie appréhendent les problématiques sociales, et vice-versa ? Quelles réponses apporter aux difficultés liées au changement des pratiques professionnelles, nécessaire pour faire système ? Réponses dans l’épisode.

Puisque vous êtes là… Nous avons profité du confinement pour écrire le bilan de notre Tour de France, dont le résumé est déjà disponible ici !

Musique :

  • Impro Khayyam et Travail technique, Copyright © Hicham Chahidi
  • Dire Straits, Money for nothing

Acteurs rencontrés :

  • Frédéric Blaisel, directeur du Centre de Formation Professionnelle Sainte-Barbe, Apprentis d’Auteuil
  • François-Xavier Callens, directeur adjoint du Centre de Développement des Éco-Entreprises (CD2E)
  • Jean-François Caron, maire de Loos-en-Gohelle
  • Valérie Caron, chargée de mission conduite du changement à la mairie de Loos-en-Gohelle
  • Marie Décima, chargée de mission environnement au Centre Ressource en Développement Durable (CERDD).
  • Dominique Hays, directeur des Anges Gardins et président du réseau Cocagne
  • Jean-Louis Hotte, directeur de la Maison du Département Solidarité (MDS) de Lens-Liévin
  • Julian Perdrigeat, directeur de cabinet à la mairie de Loos-en-Gohelle

Ressources :